La Route

La Route, de Cormac Mc Carthy, c’est l’histoire d’un père et son fils, dans un monde post apocalyptique où il fait une froideur insupportable, et où le seul moyen de survivre est de marcher, toujours plus loin, dans l’espoir de trouver de quoi manger et survivre, seul contre tous.
Dans cette édition, le lecteur doit vraiment rechercher pour pouvoir lire, puisqu’à l’instar des pochettes de stickers Panini, il est proposé ici au lecteur d’acheter des pochettes qui contiennent des fiches aléatoires et de les remettre dans le bon ordre, jusqu’à avoir le livre entier.
Je voulais vraiment refléter l’atmosphère de l’histoire : oppressant, difficile, sans grand espoir … jusqu’à rendre le livre presque illisible. De même que les papiers sont multiples, jouant encore avec la complexité de lecture. De plus, certaines fiches sont en encre thermosensible, et permettent d’aller encore plus loin dans l’expérience et de s’immiscer encore plus profondément dans l’atmosphère de l’histoire, en ressentant le froid pour pouvoir lire, puisque l’encre n’apparaît qu’en dessous de 10°C. Le lecteur ne peut pas rester passif, aucune chance. Et il nous met en garde contre ce qu’il pourrait se passer si l’on continue à vivre ainsi en se moquant de ce qu’on laisse aux générations qui nous suivront.