On.A.K appréhender la structure collective.

Au cours du second cycle de mon cursus dans l'école d'art et design du Havre ( ESADHaR ), j'ai utilisé l'espace de l'école comme un observatoire d'interactions sociales. A l'image de l'espace urbain, l'échelle de l'école exprime elle aussi des notions de territoires et d'espaces communs et met en avant la nécessité d'avoir des systèmes de communications fonctionnels. Au cours de ma quatrième année, j'ai souhaité expérimenter une pratique collective en proposant la création d'un collectif étudiant. Ce collectif, baptisé On.A.K, fut pour moi l'occasion de développer et de mettre en place des processus de fonctionnement d'une organisation collective. On.A.K fonctionne comme une plateforme relais qui met en relation les étudiants de l'école qui en sont membre en leur qualité d'étudiant de l'ESADHaR et sans devoir d'adhésion. Chaque étudiant peut proposer un projet pour former une équipe qui s'auto-finance grâce aux repas organisés par l'équipe en question et dont les bénéfices forment l'enveloppe-budget. La structure de collectif à été pensée dans le but de s'affranchir d'un système hiérarchisé et de permettre de proposer des processus de travail plus horizontaux et collaboratifs. Cependant, l'expérience des premiers mois a permis de pointer la nécessité de poser un cadre avec des outils et des processus établis. Par ailleurs, ce collectif est une structure particulière qui ne pars pas avec ses créateurs mais reste ancrée dans l'école dans le but d'accueillir puis voir partir différentes générations d'étudiants. Lors de ma dernière année j'ai donc imaginé une édition de transmission du collectif. Elle regroupe les informations importantes, les consignes d'utilisation des outils en ligne, les processus de mise en place des différents projets, le détail des budgets, les recettes, listes de course et matériel des repas, le tout ponctué de photos d'archives. L'édition est reliée en anneaux et sera donc augmentable avec son gabarit de mise en page disponible dans le stockage numérique du collectif. Elle se présente sous forme d'une boîte dont la seconde partie accueille les archives papier. En première page se trouve la clef du casier dans lequel est stocké le matériel et la caisse du collectif. Un symbole de transmission.