Voyons voir, Danton

Le contexte

Au cours de l'année 2015-2016, je poursuis le questionnement développé dans mon mémoire directement dans ma pratique à l'occasion de mon DNSEP.
Je m'interresse à un quartier du centre ville du Havre, en plein réaménagement urbain: le quartier Danton. Il y a quelques années y figurait encore une prison, qui fut détruite pour laisser place à un immense terrain en friche, situé au cœur de ce quartier.
Un long travail de concertation a été mené pour réfléchir à un projet avec les habitants. Après quatre années de concertation et presque deux années sans avancée visible pour les habitants, il reste en 2015 encore deux ans avant que les travaux ne commencent. Un temps qui se fait long pour les habitants investis. Mon projet s'est alors porté sur les questions suivantes: Comment investir les lieux dès aujourd'hui, avec les futurs usagers
de l'espace qui sera construit ? Comment profiter de l'espace en friche et anticiper l'appropriation du futur complexe ? 
Et surtout, qu'est-ce que, en tant que graphiste, je pouvais apporter à ce quartier en transition ?

Une année durant, j'ai travaillé avec les habitants sur la préfiguration et la notion d'appropriation anticipée du futur espace en utilisant la maison de quartier comme un laboratoire de travail.

La première étape fut des ateliers sur plans pour imaginer une façon de traduire dès aujourd'hui, par des installations éphémères, les futurs usages de l'équipement en projet.

Identité graphique

Pour ce projet, baptisé "Voyons voir", j'ai souhaité travailler sur une identité qui puisse refléter le caractère collaboratif, ludique ainsi que l’idée de construction.
Les premiers éléments qui en sont sortis ont été une affiche/jeu en bois qui permettait de construire le titre “ Voyons Voir” avec des formes en lien avec le quartier. ( La présence du végétal, de la brique rouge..).
Plus tard, j'ai souhaité pousser cette approche en travaillant sur une typographie modulaire. Est née la typographie Plurielle, composée de 8 modules dont les possibilités de combinaison sont multiples.