sans titre

sans titre
2012
série ATH vers NIS
glycéro, acrylique, aérosol, alkyde et huile sur toile
170x170 cm

Je m'active comme peintre quand il y a une incompréhension du réel ; des unités perceptives sont réinvesties (lignes, couleurs, formes). Elles sont souvent empruntées à mes environnements proches. Des liens se font, il faut alors tenter de structurer un espace qui n'a aucune règle. C'est en modifiant la topologie des objets (contrastes, dimensions relatives, contours, etc.) qu'un rapport graphique et plastique permet d'orienter cet espace pictural. Se joue alors un ratage successif d'images mentales où l'acte de peindre crée la matérialité nécessaire à ma perception.

               Quand une image picturale consistante survient et qu'elle résiste à ma pensée, j'arrête de travailler la peinture. Soit elle est ratée, soit elle est réussie. Je décide si je la garde ou non.

Plus d'informations à : http://girardflorent.wix.com/girardflorent