N → O → S → E

N → O → S → E : Nomadisme, voyages du regard dans l’image

Après m’être délimité un champ d’action dans le vaste domaine de l’image grâce au mémoire, j’ai souhaité construire mon projet de diplôme (DNSEP) autour d’une promesse : proposer des 'expériences d’images'.
Je conçois mes projets comme des outils qui traitent à chaque fois d’un mode de voyage/un accès à l’image différent. Fondamentalement, ce qui m’intéresse, c’est ce que les images convoquent quand elles sont
composées ensemble, quand elles sont mitoyennes (≠ sens). Mon approche du design graphique est donc soucieuse du travail de montage (au sens où l’entendent Aby Warburg, G. Didi-Huberman, J. Rancière
ou encore André Malraux dans son Musée imaginaire, 1947) et des questions que soulève l’iconographie. Ce mémoire qui a été un déclencheur, fonctionne comme un repère face à cette mer d’images qui nous
submerge aujourd’hui, et où le regard 'slalome'. C’est une réflexion autour du rapport qui lie le spectateur à l’image, mais sous la métaphore du voyage et de l’Odyssée. La dimension 'insulaire' de ce diplôme,
qui appelle à la circulation, se retrouve dans la présentation de mon travail (accrochage sur 3 salles, ESADHaR, juin 2016).

— Imprimé à l'ESADHaR, juin 2016. Suivi : Vanina Pinter et Bachir Soussi-Chiadmi. Reliure (cousue au ruban) : Hélène Pitassi. Format 125x180 mm, 374 pages, papier Cyclus office 80 gr et Sirio color smeraldo 80 gr.
Couverture : similicuir Karia bleu roy. — Typographie : Inknut antiqua, Claus Eggers, 2014 pour les titrages, Thesis serif, Lucas de Groot, 1994 pour le corps de texte et Aguafina script, Sudtipos (Angel Koziupa
y Alejandro Paul), 2007 pour les notes.