Artiste/Designer graphique/Auteur
Chengcheng
LI
Département
Année de diplôme
2016
Biographie

Titulaire d’un DNSEP en design graphique & interactivité (obtenu avec les félicitations du jury), elle intègre à l’ESADHaR après l’étude à l’université de DongHua à ShangHai et l’ESAM à Caen. Elle s’intéresse à la relation entre l’architecture et le design graphique. Ses travaux ont participé à l’exposition « Faire tomber le mur » en 2014 et à l’exposition « Charlie je crie ton nom » en 2015. Aujourd’hui, Chengcheng LI vit et travaille en France et en Chine.

CV

http:// www.chengchengli.com

Texte critique

Si le texte emprunte à Henry Lefebvre - sociologue, géographe et philosophe français (1901-1991)- le néologisme du titre qu’il définit dans La production de l’espace1, la démarche de Li Chengcheng est, elle, empreinte d’architecture.

Outre le plaisir de s’autoriser ici un écho entre « emprunte » et « empreinte », la convocation des deux homonymes permet de rappeler que le verbe « empreindre » provient du latin imprimere : imprimer en français. Impossible alors de ne pas rapprocher la cueillette architecturale, le glanage de signes graphiques, l’emprunt de formes pratiqués par la jeune designer graphique lors de ses promenades dans la ville de Le Havre, de sa production imprimée : livres, cartes de visite, typographies, journaux, etc.

Avec l’ouvrage T&A (Typographie & Architecture, 2013) Li Chengcheng tente de rapprocher formellement la structure d’un caractère typographique de celle d’un bâtiment en choisissant les éléments nécessaires à la création de sa typographie parmi le vocabulaire de l’architecte : poutre, colonne, planche, mur et escalier.

Elle poursuit plus tard la mise en relation des deux domaines que sont l’architecture et le design graphique avec A HA2, journal dont l’enjeu éditorial est de rendre compte de la présence des architectes contemporains et de leur œuvre dans une ville, Le Havre, trop souvent décrite comme coincée entre la modernité d’Auguste Perret3 et celle d’Oscar Niemeyer4. Chaque numéro, par le biais de textures, de contrastes, de motifs, de trames et de grilles -autant d’éléments participant à l’architecture et constituant le vocabulaire du designer graphique- dresse le portrait d’un bâtiment remarquable et des expériences personnelles de Li Chengcheng : tribulations spatiotemporelles, souvenirs, perceptions, différences culturelles.

 

Maryline Robalo, 2016

 

 

 

Notes / infos à fournir

1  Henri Lefebvre, La Production de l’espace (1974).

2 A HA : Il faut entendre le titre ainsi : « Architecture Au Havre »

3 Après sa destruction, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme a confié la réédification de la ville du Havre à l’architecte Auguste Perret.

4 Oscar Ribeiro de Almeida de Niemeyer Soares s’est vu confié la réalisation du site culturel du Volcan (Maison de la culture du Havre) lors du grand chantier de reconstruction de la ville. Le chantier s’est déroulé entre 1978 et 1982