Artiste/Designer graphique/Auteur
Armand
van Mastrigt
Département
Année de diplôme
2016
Biographie
Né à Rouen en 1993 A étudié à l'ESADHaR du Havre A obtenu son DNSEP avec mention "inscription culturelle" Vit et travaille entre le Havre, Rouen et Paris.
CV
diplômé en 2016
Texte critique
Alors que nous avons été forcés de constater - lorsque la polémique autour de l’enseignement des études de genre (rebaptisées "théorie du genre" par leurs adversaires) battait son plein - que la France entretient un rapport ambivalent à l’égard des gender studies -champ d'étude né aux Etats-Unis, toujours soupçonné de s’inscrire dans une démarche militante, féministe, homo et transsexuelle- Armand van Mastrigt, jeune designer graphique français investissait, lui, ce domaine de recherche pluridisciplinaire que représentent les études du genre et plus particulièrement celles à propos de la culture queer dont on peut aujourd’hui retracer la genèse, les développements, les références et les enjeux. Motivé par l’envie de rendre compte visuellement, formellement et graphiquement des spécificités à l’œuvre dans les culture, langage et théories queer que la lecture des textes de Beatriz Preciado,Guillaume Dustan, Michel Foucault ou Virginie Despentes a précisé, le designer graphique a établi à plusieurs reprises des rapprochements possibles entre typographie et culture queer. En dessinant dès 2015 des caractères typographiques mous et informes, à partir d’expériences me- nés sur le logiciel Sculptris qui permet à des corps d’argile (boules) de s’étirer à l’infini, il rapproche la régénération incessante d’une matière (l’argile) et d’une forme (la boule) de celle d’une culture en perpétuel renouvellement dont les frontières restent poreuses et mouvantes. Un autre rapproche- ment, cette fois lexical, entre le vocabulaire physique et corporel du typographe : jambe, oeil, pied, corps, etc. et la présence forte du corps et du sexe dans la structure même de la culture queer a donné lieu à ce qu’Armand van Mastrigt qualifiera avec malice et provocation de « plus grande partouze typographique du design graphique » un ensemble de 26 alphabets ligaturés 26 fois : 678 corps confondus. Maryline Roballo
Contact