Artiste/Designer graphique/Auteur
Antoine
Camenen
Département
Année de diplôme
2016
Biographie

CV

넌 일 안 해요. 그런데 것이 해요.

Texte critique

Dans le travail d’Antoine Camenen, tous les matériaux sont susceptibles d’être convoqués pour interroger la nature humaine. Partir à l’attaque d’un tel sujet est osé mais le parti pris est clair : les œuvres, malgré leur diversité, ont en commun une mise à distance critique de la représentation. Pas question, en effet, de partir dans une quête mystique. Il s’agit au contraire de décortiquer le réel et son image sous un angle sceptique. Ce sont donc des œuvres figuratives qui viennent rendre compte, même partiellement, de ces sentiments qui font de l’humain une bête si particulière.

Peintures monochromes représentant des singes, poisson rouge menacé de mort dans son bocal, chaussettes de sport fleurant bon la solitude adolescente (sexuelle et sociale), jeu vidéo minimaliste mettant en scène un insomniaque : toutes ces œuvres témoignent d’un questionnement sur le genre humain. Se référant volontiers à l’artiste belge Marcel Broodthaers, l’artiste met en lumière, avec un certain mordant, les récits fondateurs des comportements humains. Ainsi, un drap brodé figure la silhouette fantomatique d’un jeune homme se faisant vomir – et régurgitant du même coup une étrange coulée de signes. La broderie, encore souvent connotée comme activité féminine, souligne la volonté de s’approprier le temps pour transformer cette contrainte. Par ce travail minutieux, l’artiste exprime les questions d’une génération. Nul besoin de grands discours pour effleurer l’essence de la nature humaine dans une impossible exhaustivité, parfois un simple geste artistique fait sens.

Camille PRUNET (2016) / docteur en esthétique et sciences de l'art

Contact